LAMP – Installation et configuration

 

LAMP pour  :

Linuxa

Apache

Mysql (Mariadb)

Php

Installation : 

sudo apt install apache2 php libapache2-mod-php mariadb-server php-mysql php-curl php-gd php-intl php-json php-mbstring php-xml php-zip -y

 

Configuration :

 

Partie apache

Aller dans le dossier /etc/apache2/ et faire une copie du fichier apache2.conf avec la commande : (sauvegarde)

cp /etc/apache2/apache2.conf   /etc/apache2/apache2.conf.old

Aller dans le répertoire /var/www/html et créer 2 répertoires  mabooktic et epbooktic qui serviront à accueillir les fichiers des deux sites (virtualhost).

Par la suite aller dans /etc/apache2/sites-available/  et faire une copie du fichier “000-default.conf” en le nommant epbooktic.conf , faire de même pour mabooktic.conf.

Ouvrir le fichier epbooktic.conf et  modifier les lignes suivantes:

ServerName epbootic.local

ServerAlias www.epbootic.local

DocumentRoot /var/www/html/epbooktic

Ouvrir le fichier mabooktic.conf et  modifier les lignes suivantes:

ServerName mabootic.local

ServerAlias www.mabootic.local

DocumentRoot /var/www/html/mabooktic

Lancer la commande a2ensite mabooktic.conf, qui permet d’activer l’hôte virtuel pour le site www.mabooktic.local, faire de même pour epbooktic.conf

 

redémarrer le service apache avec la commande service apache2 restart.

 

Partie WordPress

Aller sur le site de wordpress et télécharger wordpress.

Par la suite, dézipper et faire une copie dans le dossier /var/www/html/mabooktic et /var/www/html/epbooktic.

Avec la commande

cp -r  ~/Téléchargements/wordpress/* /var/www/html/mabooktic/

Se déplacer dans le répertoire /var/www/html/, ensuite taper la commande chown -R www-data:mous *  elle permet de modifier le propriétaire des fichiers.

Étant donnée que wordpress utilise php.

Nous allons modifier l’ordre de d’utilisation dans le fichier /etc/apache2/mods-available/dir.conf en modifiant: 

DirectoryIndex index.html […] index.php

par DirectoryIndex index.php […] index.html

Ainsi apache servira index.php en priorité .

<Directory /var/www/html/example1> – Ceci ouvre la balise directory et est utilisé pour inclure un groupe de directives qui s’appliquent au répertoire spécifié.

Require all granted – Ceci est nécessaire pour accorder l’accès, sans cela les logs d’Apache afficheront “authz_core:error” comme configuration par défaut dans le fichier /etc/http/conf/httpd.conf définit le répertoire de “/” avec “Require all denied”.

</Directory> – Ferme la balise directory.

<VirtualHost *:80> – Cette balise virtual host indique que la configuration suivante s’appliquera à n’importe quelle adresse IP selon “*” sur le port 80, “*” peut à la place être modifié à une adresse IP particulière qui est disponible sur le serveur. Le port peut également être modifié si la directive Listen pour ce port est définie dans le fichier httpd.conf principal.

DocumentRoot “/var/www/example1” – La racine du document est le répertoire où se trouve le contenu qu’Apache doit servir lorsque nous visitons le nom de domaine, dans ce cas aller sur www.example.com nous dirigera vers les fichiers du répertoire /var/www/example1 du serveur web. Le répertoire spécifié doit exister et idéalement contenir du contenu.

ServerName www.example.com – Il s’agit du nom unique de l’hôte virtuel, dans ce cas le bloc de configuration de l’hôte virtuel est pour le site Web www.example.com.

ServerAlias exemple.com – Des noms alternatifs peuvent être utilisés lors de l’appariement d’une requête et sont spécifiés avec ServerAlias, ils nous permettent de fournir d’autres noms d’alias car un seul ServerName est autorisé par hôte virtuel.ServerAdmin admin@example.com – Il s’agit d’une adresse e-mail qui est fournie dans les messages d’erreur, permettant aux utilisateurs de contacter le webmaster du serveur web.

ErrorLog“/var/log/httpd/error_log_example1” – C’est le fichier dans lequel sont stockés les journaux d’erreurs liés à cet hôte virtuel, qui sont utiles pour résoudre les problèmes.

CustomLog “/var/log/httpd/access_log_example1” combiné – C’est ici que les journaux d’accès sont stockés, par exemple lorsqu’un client consulte une page Web, les demandes d’accès seront enregistrées ici.

</VirtualHost> – C’est la balise de fermeture du bloc d’hôte virtuel, indiquant la fin de la configuration de l’hôte virtuel en question.

 

 

 

Partie Mysql

Se connecter à la base mysql :

mysql -uroot -p

Créer 2 bases de données : une pour chaque site (epbooktic, mabooktic)

create database epbooktic;

create database mabooktic;

 

Aller sur le navigateur et taper l’adresse : www.epbooktic.local

une page wordpress s’affiche, pour la configuration saisir: 

nom de la base de donnée: epbooktic ( créée plus haut)

login : root

password : cisco

faire de même pour www.mabooktic.local

ensuite suivre la configuration wordpress…

au final il faut se connecter a la page d’administration en fournissant le login et mot de passe.

Partie DNS

la zone epbooktic existant déjà nous allons juste créer son enregistrement de type A et un alias.

par la suite créer une nouvelle zone ” mabooktic” et faire un enregistrement de type A et un Alias.

NB: nous avons créer une nouvelle zone inverse du réseau 172.17.2.0 afin de créer les pointeur de chaque enregistrement associé.

Problème : il faut désactiver le avahi-daemon

apt remove avahi-daemon

car il prend pas en charge la résolution de du .local d’une adresse.

Leave a Reply